PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  MembresMembres  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En quête du passé [Pv Morë]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rétus
Vent grivois
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: En quête du passé [Pv Morë]   Ven 30 Jan - 21:17

Je sortis du passage des ténèbres, sur mes gardes, à l'affut du moindre bruit. Tout autour de moi semblait respirer la mort. J'étais arrivé dans une salle sombre dont le silence était rompu toute les sept secondes par un crépitement d'ordre électrique. Mes yeux mirent un certains temps à s'habituer à l'obscurité. Une fois cela fait, je visualisa la pièce dans laquelle je me tenais. Il y avait là les restes de ce qui fut jadis un important matériel informatique. Il ne restait maintenant que des ruines croulant sous la poussière et la destruction. J'examinai les lieux avec précision, cherchant un quelconque indice sur le lieu où je me trouvais. j'avançai, Keyblade en main, prêt à tuer. Je remarqua un écran qui semblait encore marcher, la lumière clignotante toute les sept secondes. Le bruit provenait de cette machine. Je m'approchais de l'écran et vis ces inscriptions : " Bienvenu à l'Aréa 47... la zone est réservée aux scientifiques de niveau D". Un pass semblait être obligatoire pour accéder aux restes des informations contenues dans la machine. N'ayant que peu de temps, je regardai autour de moi, vérifiant aucune présence me voulant du mal, et pointai mon arme vers le terminus. Une lumière sortit du bout de l'arme et un bruit de serrure déverrouillée vint perturber le calme mortelle de la pièce. L'opération fut couronnée de succès et je commençai à explorer les dossiers. J'appris dans les rapports de sécurité que je me trouvais dans un lieux appellais " Le laboratoire d'Ansem", et la pièce était une zone reculée et oubliée de tous, une porte d'entrée vers d'autres zones ou avaient été faites des expériences sur le coeur, l'homme et plus encore. Les expériences ont dégénérées et cette partie du laboratoire fut fermée. Plusieurs données avaient étaient écrasées ou corrompues. Je tentai de retrouver ces données perdues et seulement deux groupes de mots apparurrent : " Projet R" et " rennaissance". J'essayai ensuite toute les caméras, essayant de savoir ce qui se cachait dérrière la porte en métal. Toutes avaient été brouillées, surement détruite. Je quitta l'ordinateur et m'appréta a ouvrir la porte quand un bruit métallique se fit entendre. Je me retournai vivement et sentit sa présence, cachait parmis les ténères. Il semblait vouloir eviter le combat, dans le cas contraire, les opportunités pour me tuer avaient été nombreuses, a moins que ses objectifs étaient autres... Serrant la Keyblade de mes deux mains, je m'adressai à lui sur un ton froid.

Ou est la fillette ? Pourquoi suis-je ici ?

_________________


Le vent est immuable... Crois-tu pouvoir m'attraper ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morë
Arpenteur des Ténèbres
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: En quête du passé [Pv Morë]   Sam 7 Fév - 2:50

Morë arriva bien avant Rétus, il lui avait ouvert un chemin qui est plus long que le sien. De plus, il savait très bien qu'il se déplace bien plus facilement dans le dark corridor que ne pourrait le faire ce keybladeur. Il avait besoin d'arriver à l'avance pour les préparation de dernière minute avant que n'arrive celui qui sera peut être son futur allié.

Il se mit aussiôt sur la console d'ordinateur, après avoir fait quelque tests, il fut heureux de voir que la sécurité était bien là. C'était assez étonnant que l'appareil marche encore après un tel temps dans un lieu abandonné, l'appareil semblait quand même être dans un délabrement assez avancé. Par sécurité, il effaça ou au moins corrompa assez pour être illisible la plupart des fichiers. C'étaient ceux que Morë ne voulait pas que Rétus découvre, cela mettrait trop en avant les projets qui ont été fait sous sa houlette.

Sitôt ses manipulations terminées, il avançait maintenant vers les étagères. Il ne s'intéressait pas à la porte car on devait avoir un pass pour l'ouvrir et il avait bien fait attention d'être le propriétairfe de l'unique pass encore existant pour cette pièce. Il s'intéressa maintenant aux étagère, qui étaient dans un état encore pire que l'ordinateur. Une énorme couche de poussière cachait, ou du moins essayée, car on voyait encore suffisament bien les divers bocaux de formol remplis d'étrange créature et autre rebut.

Il n'attendit pas très longtemps l'arrivait de Rétus, mais il préféra pour l'instant se cacher dans les ombres. Il faillit pousser un hoquet d'étonnement quand il vit celui ci passer outre le code avec la keyblade. Qui faisait alors vraiment office de clé. Mais il fit un pas bruyant pour se faire connaitre quand Rétus partait en direction de la porte. Pas besoin qu'il détruise l'obstacle, il s'était de toute façon assez habitué de l'endroit. Puis Morë attendait patiement que le jeune garçon se calme et finisse sa phrase.

La fille est repartie d'ici...vers Traverse, ne crains rien pour elle. Je t'ai dit que tu étais ici pour répondre aux nombreuses questions sur toi dont je sais que tu te les poses régulièrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rétus
Vent grivois
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: En quête du passé [Pv Morë]   Sam 14 Fév - 22:09

La jeune fille n'avait pas quitté Traverse. mais d'ailleurs, que s'y passait il dans cette ville ? Je ne pouvais hélas pas me poser la question, j'avais autre chose à faire. Le trouble du temps semblait avoir fait naitre une nouvelle force en moi, une force dont je n'avais pas conscience avant. C'était comme si une nouvelle entité venait se mêler a mon être déjà présent. Maintenant j'en prenais conscience, la soif que j'avais ressentis contre le Darkside, cette envie meurtrière de détruire ce monstre. Tout cela venait de l'objet tenu par ma main droite, ma Keyblade. Je ne savais pas comment, ni pourquoi, mais elle avait un esprit, une matière réfléchi qui arrivait à s'accaparer le contrôle de mon esprit, l'embrouiller. Cependant, elle n'y était jamais arriver, j'avais réussi à toujours garder le contrôle de mon corps. Mais pendant encore combien de temps ? Il semblait que mon arme était plus puissante que ce que je ne l'aurais cru, plus puissante que ce que mon chétif corps peut supporter. En y repensant, je n'avais jamais utiliser le pouvoir de ma Keyblade, que trés peu de fois, seulement le vent que je peux controler, mais pour quelles raisons ?

Il semblait que toute les reponses à mes questions se trouvaient dérrière la porte en métal. J'avais ecouté attentitvement les paroles de mon interlocuteur.
Je sentais la Keyblade influé sur mon caractère, me rendant plus violent, ou etait-ce ma véritable nature ?

Tu as raison, je suis là pour mon passé, rien d'autre ne doit entraver ma route, surtout pas toi.

Je leva ma paume gauche vers le spectre et lança une boule ou l'énergie du vent y étais concentrer. Rapide, elle percuta la noirceur au bras métallique et le balanca contre une armoire. Plusieurs livre émiéttés par le temps lui tombèrent dessus.

Ceci est un avertissement, ne t'en mêle pas dans mon exploration. Je n'ai pas vraiment envi de me battre contre toi. Tout ce que je veux à présent, ce sont les réponses.

Je me retourna et pointa ma Keyblade vers la porte.

Ouvre toi, je te l'ordonne. Délivre moi mon passé.

On entendit un déclic. La porte s'ouvrit. Je m'avanca, noyant mon corps dans les ténèbres.

_________________


Le vent est immuable... Crois-tu pouvoir m'attraper ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morë
Arpenteur des Ténèbres
avatar

Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: En quête du passé [Pv Morë]   Sam 28 Fév - 4:05

Il se rétablit extrêmement bien physiquement, donnant alors l'impression d'avoir seulement fait un pas en arrière. Mais au niveau esprit c'est tout autre chose...il ne s'était vraiment pas attendu à avoir en face un comportement proche de la folie. Il ne lui avait pas laissé le temps d'expliquer comment avoir accès aux information de l'ordinateur. Et il avait réussi en plus à ouvrir la porte du laboratoire! Certes, cela lui donné une portée réelle sur ce qu'était capable de faire une Keyblade, il devrait se replonger de nouveau dans les dossiers qu'il avait.

Il regarda vite fait le laboratoire, pour voir tout le chaos, il porta sa main au front et soupira très bruyamment. Il devait maintenant rattraper Rétus, mais il se posait la question s'il devait attendre que Rétus revient ou encore le suivre pour savoir ce qu'il fait.

Il respecta donc le deuxième choix, utilisant alors un dark corridor pour atterrir derrière Rétus pour voir ses prochaines actions.

_________________


Dernière édition par Morë le Mer 4 Mar - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rétus
Vent grivois
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 27
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: En quête du passé [Pv Morë]   Mar 3 Mar - 0:22

[ attention, certains scènes sont violentes et pourraient choquer certaines personnes. Cette violence est dû au fait que je veuille créer un paradoxe entre la naïveté du jeu et la haine du personnage face à certaines découvertes.
Ps: j'ai beau éditer, les espaces Word ne s'enlève pas tous... ><]

Elles étaient présentes. Elles étaient palpables. Elles n'étaient pas seules, qu'un ingrédient d'une recette à la complexité édifiante. Les ténèbres. Mes yeux s'habituèrent difficilement à l'obscurité. Je ne percevais aucun son, rien de vivant ne semblais vivre dans cette pièce. Je mis ma main sur le mur et marcha à tâtons.
Je me dirigeai sur le coté avant d'arriver à un générateur. Je ne me connaissais pas trop en électronique et décida de tous les activer. La porte se referma bruyamment. D'aveuglante lumière apparut, illuminant toute la pièce. Des traces de sang étaient visibles sur le sol et les murs. Des traces de griffes, le cadavre d'un scientifique aux entrailles aérées était étendu sur une table. Je regardai avec dégout le reste de ce qui fut un humain. En me bouchant le nez d'une main, je fouillai ses poches avec une autre et trouvai un badge. Je le pris et m'approcha d'un ordinateur. Le badge me permit d'accéder à des enregistrements vidéo. C'est ici que se trouvait la sécurité visant à assurer la survie des scientifiques. Ce n'était pas un franc succès... Je me
retournai et ouvrit un casier ensanglanté. Il y avait à l'intérieur une étrange arme. Un mot résonna, celui de l'arme : un fusil à pompe. Je le pris et sus directement comment m'en servir. Etrange. Je le chargeai et le pris de la main gauche. Je pris plusieurs boites de cartouche que je mis dans mes poches. Je vis sur un mur le plan du laboratoire perdu. Les salles s'enfonçaient de plus en plus dans le sol. La dernière salle, et donc la plus profonde, était immense et ovale. A sa gauche se trouvait une dernière et était la seule façon d'y accéder. Je sentais au plus profond de moi que mon but se trouvait là, que la vérité y était présente.
Je m'avançai vers la porte située au fond et passa la carte dans le lecteur. Elle s'ouvrit, me montrant un passage vers des escaliers. Je les descendis pendant plusieurs minutes, voir peut-être une heure. Le temps ne semblait plus avoir d'emprise sur ce lieu abandonné de tous. Je déboulai sur une porte, la première d'un long chemin.

A peine rentré, je sentis des présences s'agitaient en tout coin. Cette pièce était beaucoup plus grande que l'ancienne. Je vis des yeux apparaitre tout autour de moi. Une de ces créatures tomba en face de moi, à quelques mètres. Elle avait une forme humanoïdes, quoi qu'un peu courbé. Ça peau avait quelques plumes. Ces mains portaient des doigts devenus des lames de rasoirs, long et tranchant. Des ailes avaient poussées dans leur dos et une queue en pointe orné l'arrière de la créature. Elle poussa un rugissement et fondis vers moi. Je levai le bras gauche dont la continuité était l'arme à feu et tira quand la tête du monstre toucha le canon. De la cervelle gicla alors que le monstre s'effondré, inerte, sur le sol. Une vingtaines de ces créatures apparurent en tout coin de la pièce, tous se jetant vers moi. Je me jetai vers la première venu que je décapita d'un coup de Keyblade. J’explosai avec le fusil les pectoraux d'un autre. Je plantai ensuite ma lame dans le sol et me servis de la garde pour sauter. Je vidai le chargeur sur plusieurs créatures. Je pris un rail de vent et m'éleva un peu plus haut. Les monstres délirèrent leurs ailes. Je pris les cartouches et les lança sur le plafond. Une fois arrivé à la hauteur maximale, j'attendis que tous les monstres viennent. Je les laissai approcher. Je détruis mon rail et me laissa tomber alors que les cartouches se mirent à exploser sous
l'effet du vent qui alluma la poudre à l'intérieur d'elles. Les monstres brulèrent ou furent transpercés par le plafond qui leur tomba dessus. Je repoussai des poutres à l’aide du vent et continua mon chemin, dégageant les décombres pour allez vers une nouvelle salle. Celle-ci semblait calme, et plutôt en bonne état. Elle était longue, ressemblant plus à un immense couloir blanc où était disposé plusieurs cuve circulaire où stagnait différentes expériences mortes, partant du simple fœtus, allant jusqu'à l’humanoïde puis dégénérant en d’autres monstres, l’un d’eux ressemblant à ceux que j’avais combattus plus tôt. Certains bocaux étaient brisés. Cela devait surement être les anciens appartements des monstres que je venais de tuer. Je continuai mon avancée, rencontrant d’autres monstres. Ceux là paraissaient plus humanoïdes que les autres, ils avaient des doigts de taille raisonnable. Les ailes étaient plus courtes. Cependant, leur agressivité était la même. Il y en avait une dizaine autour de moi. Un sentiment de haine s’empara de moi, je ne savais pourquoi, mais j’haïssais ces monstres, ils faillaient que tous meurt, et dans d’atroce souffrance. C’était
comme un instinct se terrant au plus profond de moi, une volonté de détruire, j’étais leur…Némésis. Je fermai les yeux et lâcha le fusil, prenant à deux mains ma Keyblade. Je pourfendais en deux la première créature et posa ma main sur le torse volant, le transformant en énergie pure que j’envoyai sur un autre, le
rendant poussière. Dans un cri de rage, je fis tournoyer ma Keyblade autour de moi et déchiqueta en plusieurs morceaux trois monstres. Un autre m’arriva de face, à pleine vitesse. Je tendis ma main gauche et posa deux doigt sur son front. Une puissante attaque de vent traversa sa boite crânienne, faisant voler son
intérieur. Je tuai les quatre derniers d’un unique coup de Keyblade en criant « Je ne suis pas comme vous ». Je continuai à descendre, rencontrant de plus en plus de créatures, les tuant toutes, prenant toujours plus de plaisir à rassasier ma haine de cette espèce.


Je finis par arriver dans une salle complètement vide, il n’y avait que de l’eau sur laquelle je pouvais marcher. Arriver au centre, l’eau se troubla et je tombai, plonger dans un bain d’image qui violer l’entrée de mon esprit. Je voyais un village. Un ami. Nous nous amusions avec des épées en bois. Et puis des créatures,
les mêmes que celle du laboratoire. Elles vivaient dans la forêt voisine, loin de nous. Elles étaient pacifiques et semblaient en accord avec la nature, pouvant maitriser le vent. Des étrangers arrivèrent. Les créatures devinrent hostiles. Elles attaquèrent le village. Les étrangers vinrent. Nous nous pensions sauver mais ils capturèrent la plupart des monstres et des nôtres. J’avais perdu mon ami. J’étais captif. Des cris. Un bocal. Des cris. Des seringues. Mes cris. Un vieillard chauve avec une barbichette. Un sans cœur humain lui ressemblant. Son simili. Plusieurs noms entrèrent dans mon crane. Expérience. Renaissance. Xehanort. Passé. Ansem. Xemnas. Parties. Incomplet. Arme. Keyblade. Fusion. Puis tout se stoppa. J’étais de retour dans la salle, à quatre pattes. Mon souffle était court. Je me relevai et le vis. Un homme faisant deux têtes de plus que moi, caché derrière un manteau blanc, quelques cheveux gris dépassant de sa capuche. Il dégaina une Keyblade, ma Keyblade. Il tendit sa main gauche et me fit signe de venir. Je couru, prêt à en découdre avec ce type. Il para ma première attaque. Je reculai et contre-attaqua. Il se mit à rire, le même rire que j’avais lors de mes instants de folies. Mais qui était-il ? Il disparut et réapparut devant moi, prêt à me porter une attaque. Je levai ma Keyblade et arrêta son attaque. Un terrible choc se fit ressentir et mes tout mes os craquèrent.


*Ta puissance est ridicule.*

Il me donna un coup de poing avec sa main gauche. Je volai sur plusieurs mètres et fit ricochet sur l’eau.
Il leva son bras gauche. Sa manche descendit. Son avant bras était étrange : la peau était devenue gris-métal et ses veines bleutées. Une puissante sphère de vent se créa dans sa paume et il me l’envoya. Je créai un rail de vent et esquiva l’attaque de peu. Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, il était déjà là, sur un rail lui aussi. Je parai une fois de plus et me retrouva à terre, ou plutôt sur l’eau.


* Dire que j’étais aussi faible*

Je me relevai, une haine de plus en plus grande.

Ô éternelles illusions, je vous invoque en ce lieu afin que vous puissiez défaire mon ennemi. Que ma lame se divise sans faiblir. Que ma lame pourfende le malin.

Trois répliques de ma Keyblade flottèrent autour de moi. L’autre était revenu sur l’eau et semblai attendre mon attaque. Il n’allait pas être déçu. Je couru rapidement et l’attaqua avec deux armes. Il les arrêta toutes. Je me servis du vent pour attaquer alors avec toutes mes armes, mais aucune n’arrivait à percer sa
défense, sa main était trop rapide. Alors que j’allais réussir à le toucher, toutes mes lames fut stoppèrent et moi aussi. Mon corps n’arrivait plus à bouger. Dans son œil brillait une étrange lumière.


* Laisse moi te montrer ce qu’est une véritable illusion*

Il planta sa Keyblade et posa sa main droite sur mon front. Je fus contraint de fermer les yeux et me retrouva sur une terre volcanique. Il était toujours là, en face de moi. Cependant son apparence avait changé. Le bas de son corps était revêtu d’un pantalon gris-métal moulant avec des inscriptions bleutées. Ce pantalon remontait jusqu’au hanche et finissait en V, laissant apparaitre la masse musculaire de mon adversaire. Il leva le bras droit et sept lames tombèrent du ciel, se plantant en cercle autour de lui. Il en choisit une à la lame incurvée et de couleur orange, des éclairs jaunes parcourant la lame. Je savais que sa
puissance avait augmentée, je le savais au fond de moi. Je décidai alors de m’adonner aux mal qui m’avait aidé à terrasser le Darkside à la ville de traverse, un mal qui n’avait que grandit. Il s’empara rapidement de moi, me rendant plus puissant, et encore plus violent. On courut en même temps et quand nos lames se
percutèrent, une immense explosion creusa le sol, émanant de la puissance de nos armes. Nous créâmes tout deux un rail de vent différent afin de ne pas tomber. Notre combat se continua dans les airs, chacun de nos assauts créés des explosions, né de la confrontation des énergies. Notre puissance était pareille.
J’avais une chance de gagner. Lors d’un énième assaut, l’explosion ne se créa pas. Sa lame avait aspiré l’énergie de l’explosion et me repoussa, m’envoyant contre la terre. Je m’explosai dans un nuage de fumée, la terre se craquelant. Il atterrît, souriant. Le combat repris de plus belle, des parcelles de terre tombait dans la lave alors que nous combattions. Nous finîmes par n’être que sur deux mètres carrés. Il fit un hochement de la tête.


* Cela à assez duré *

Il leva son bras gauche et claqua des doigts vers ma direction. Je sentis en moi s’exploser tout mes organes et je vis du sans jaillir de mon corps. Je tombai à genoux, puis mon buste tomba contre la terre. La chaleur finit par disparaitre, remplacer par la fraicheur de l’eau. Le temps passa. Je me relevais, me rendant
compte que j’avais était victime d’une illusion, une puissante illusion pouvant affecter mon esprit à un tel point qu’il simule la mort. Il avait disparut.


J’avançais de salle en salle, vide, que du matériel cassé. Je finis mon parcours par la plus large salle, celle de forme ovale. Je comprenais maintenant pourquoi cette salle était disposée ainsi. Une immense créature se tenait là, enchainé, au centre de la salle. Elle semblait être le gardien de la précédente salle, celle qui contenait mon passé. Elle devait mesurer dans les deux mètres, de forme humanoïde. Ses poils étaient long et à certains endroits se trouvaient des morceaux d’anciennes machines intégrées dans son corps, ces parties brillaient d’une étrange lumière. Elle émit un rugissement et une centaine de Dark Corridor se créèrent. Des ténèbres condensaient en sortirent sous forme de lance et partaient en tout sens, essayant de m’empaler. Je sautai sur le côté, en esquivant plusieurs. Elle poussa alors un autre rugissement et des sceaux blancs remplirent alors la salle, juste à coté des Dark Corridor. Les sceaux se mirent à briller. Des jets de lumière en sortirent et fondirent sur moi. Je courus, esquivant toutes les attaques, souvent de justesse. Dans ma course, je remarquais que toutes les machines brillaient, certains d’un sombre éclat, d’autre d’un éclat lumineux. Ces machines lui permettaient de contrôler l’énergie de la lumière et des
ténèbres. Je créai un rail et tenta de me diriger vers les machines. Cependant, les Dark Corridors bougèrent et je fus pris dans l’un d’entre eux. Je me retrouvai dans un endroit emplis de ténèbres, des hordes de sans cœurs tentant de m’assaillez.


Je n’ai pasde temps à perdre avec vous.

Je plantai ma Keyblade dans le sol et un immense sceaux se créa. De la lumière en sortit et tout les sans cœurs furent détruits, instantanément. Le pouvoir de ma rage était vraiment devenu grand, mais je n’avais pas de temps à perdre avec ces pensées. Je réussis à en sortir, me retrouvant juste au dessus d’une machine. Je tombai en pique dessus et la détruisit avec violence, des bout de verres volant de partout. Plusieurs Dark Corridor disparurent. Je sautai sur la peau et glissa vers une autre, celle-ci contenant de la lumière. Un sceau apparut juste devant moi. Je lançai ma Keyblade et le brisa, se chargeant de son énergie. Dans sa course, elle coupa en deux la machine. La bête hurla et une immense force me repoussa, celle
du vent. Une fois revenu sur terre, les attaques reprirent. Je les esquivai toute à nouveau sauf une lance de lumière qui se planta dans ma jambe gauche, m’immobilisant. Toutes les attaques fondirent sur moi. Je mis ma Keyblade en avant, espérant me protéger. Je fermai les yeux, envahit par une foule de sentiment. Tous
semblèrent se concentrer dans la Keyblade. Une immense explosion se fit entendre et quelque chose sortit de mon arme, je ne savais pas quoi mais elle détruisit toutes les machines. Cette chose, je ne pouvais la contrôler, c’est elle qui depuis toujours me contrôler. Quand je rouvris les yeux, exténué, je vis la créature allongeait, fumant encore. J’avais peur, peur de ce qui se cachait en moi. Cependant, la voie était libre, mon corps se leva, comme si il était guidé par cette conscience qui avait toujours était là. Je rentrais dans
la dernière salle. Il y avait tout un tas de machine et une cuve, ma cuve. Je rentrai à l’intérieur, une voix me décrivant ce qui c’est passé ici.


« Je suis… ta Keyblade. Je suis le résultat de la fusion des restes d’Ansem le sans cœuret de Xemnas. Tu as étais enlevé pour recréer Maitre Xehanort. En moi sont enfouis son savoir, des parties de ce qu’il fut. En toi coule le vent, le gène de ces créatures à étaient mis en toi. Tu dois finir ton évolution, devient Xehanort, finis toi et continu les recherches de ton Passé. Ressent la haine te guider… »

Je l’écoutais inlassablement alors que mon corps vieillissait dans cette cuve. Alors que l’expérience que j’étais se finaliser.

_________________


Le vent est immuable... Crois-tu pouvoir m'attraper ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête du passé [Pv Morë]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quête du passé [Pv Morë]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts After RPG :: •·.·´¯`·.·• Mondes •·.·´¯`·.·• :: Laboratoire d'Ansem-
Sauter vers: